Connaître le chemin

BIENVENUE DANS UN PAYSAGE VIVANT. LE CHEMIN FRANÇAIS DE SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE À TRAVERS L’ARAGON EST PLEIN DE PAYSAGES IMPRESSIONNANTS

Du parc naturel des vallées occidentales à la cathédrale de Jaca. De Somport ou Canfranc à San Juan de la Peña.
Un paysage vivant qui nous parle de différentes manières à travers les légendes, les rites et les mythes. Les villageois sont les protagonistes et leurs actions façonnent l’environnement, générant leur propre calendrier d’activités.

Les histoires coulent, tout comme les almadías.

Nous sommes une route ouverte. Au pèlerin, au randonneur ou au touriste familial. Destination de nos messages et de nos expériences. Avec un pied en France et l’autre en Aragon, le paysage et l’histoire nous guident à travers des labyrinthes médiévaux, des royaumes perdus ou des jeux de l’oie.

Réveillez votre inspiration. Le chemin est une métaphore du temps et une réflexion, individuelle et universelle. Du coquillage du pèlerin à l’étoile polaire. Des origines du royaume à sa transcendance internationale. De l’hôpital de Santa Cristina aux corrals, forts, ventas ou ponts.

Suivez les traces. Les différents musées et centres d’interprétation constituent la mémoire de l’itinéraire.

Pyrénées

Univers au-dessus et au-dessous. Ce qui est en haut, est en bas et vice versa. L’astronomie et l’astrologie nous sont présentées sous la forme de constellations, d’histoires et de mythes d’ours, de grottes de Guixas ou de dolmens de Hecho. Une étoile vous guide sur l’itinéraire.

Guidé par la nature. Sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle en Aragon, la nature nous place à la place que nous occupons. Elle dépasse les frontières de l’imaginable. Ce sont les Pyrénées avec un P majuscule. De la France à Puente la Reina. Comme la vocation internationale de l’itinéraire lui-même.

Les écomusées et les centres d’interprétation de la nature nous aident à le faire à Ansó, Borce, Etsaut, Lourdios. Ports, sommets et forêts nous accompagnent.

A travers une rivière et un royaume. Forteresses médiévales et modernes, tours, ermitages, monastères… culture, royaume et défense : Canfranc, Artieda, San Juan de la Peña, Jaca, Portalet. La guerre civile, etc., sont des repères émotionnels et culturels.

Deux pentes. Des deux versants du Somport, les relations entre l’Aragon et la France découlent naturellement et historiquement. Nous sommes Via Tolosana.

Une identité. Les palotis en tant qu’événements uniques et non répétables, ou les costumes comme dans Ansó, donnent une forme spontanée et naturelle à notre identité différenciée. Du festival à la vie quotidienne de l’architecture populaire, un musée ethnologique, une forge à Embún ou un moulin.

La religiosité. Jaca, San Juan de la Peña, Hecho, Castiello de Jaca, Santa Cilia, Sarracins… L’art roman avec des majuscules mais aussi les ermitages, les jalons de la route, les reliques comme à Castiello de Jaca ou les croyances sur la nature et le paysage.