Marche

La meilleure période de l’année pour faire le camino de santiago est d’avril à juin et les mois de septembre et octobre

En été, il faut tenir compte de la chaleur et du taux d’occupation élevé des abris. Les mois d’octobre à mars sont idéaux pour les pèlerins très préparés qui ne craignent pas le froid et qui savent que certains refuges sont fermés. Il est important de choisir les horaires en fonction de la période de l’année, en été il peut être très difficile la partie centrale de la journée et en hiver ce peut être le meilleur moment… Il est recommandé de demander la crédence au point de départ. Elle est importante car sans elle, vous ne pouvez pas dormir dans les établissements pour pèlerins.

Andando

Conseils

Parcourir l’itinéraire est à la portée de n’importe quelle personne, pour autant que l’on sache doser l’effort en fonction de ses possibilités physiques. Il est recommandé de s’entraîner en effectuant des promenades de plus en plus longues et, si possible, avec le sac à dos chargé de tout l’équipement essentiel que vous allez porter, afin d’évaluer ce qui est vraiment indispensable pour le transporter. Depuis juin 2017, il existe un service de transport de sacs à dos sur le Camino de Santiago à travers l’Aragon et si vous souhaitez faire les étapes de manière plus confortable, CORREOS récupère votre sac à dos le matin et le laisse avant 14h00 à l’endroit que vous indiquez.

Préparer l'équipement

Sac à dos

Il doit être confortable et léger. Il est recommandé de choisir un type anatomique, avec des sangles à la taille et à la poitrine, et avec des poches latérales et supérieures. Vous devez mettre les affaires dans le sac à dos de manière ordonnée et dans des sacs en plastique de différentes couleurs pour faciliter l’utilisation et éviter qu’elles ne soient mouillées. Le poids est un énorme problème, il faut être très sélectif avec les « essentiels » et éviter de peser plus de 10 kg. Il est également conseillé de répartir les plus lourds en bas et le plus près possible du dos. Il n’est pas conseillé de porter des objets qui pendent du sac à dos, car ils se mouillent ou se perdent facilement.

Sac de couchage

Elle est indispensable si vous envisagez d’utiliser des refuges ou des auberges de pèlerins. L’épaisseur doit être choisie en fonction de la période de l’année pendant laquelle vous allez marcher. Il est également nécessaire d’apporter un tapis ou une mousse.

Chaussures

Il est conseillé de porter plus d’une paire de bottes et de s’assurer que le pied est préalablement habitué à celles-ci. Il est recommandé de porter des bottes en tissu léger (qui ne font pas transpirer le pied), qui protègent les chevilles des entorses et facilitent la marche parmi les pierres et la boue. En été, vous pouvez porter des baskets si vous trouvez les bottes inconfortables.

Vêtements

Seulement l’essentiel, deux jeux de chaque pièce, un pull et un imperméable ou un vêtement de pluie qui, en cas de pluie, peut aussi couvrir le sac à dos. N’oubliez pas d’apporter des sachets de savon ou de détergent. Les pèlerins s’identifient en portant la coquille ou le pétoncle et le bâton ou la canne dans leur sac à dos. N’oubliez pas un chapeau de tissu ou de paille (recommandé par temps chaud). Il est toujours conseillé d’emporter un pantalon long et une veste pour éviter d’avoir froid aux arrêts et pouvoir s’habiller discrètement pour entrer dans les églises, les magasins, les refuges, etc.

Alimentation

Vous devez toujours avoir sur vous de la nourriture, en particulier des noix, des fruits ou du chocolat, et une bouteille d’eau pleine. Mais il est inutile d’emporter de la nourriture pour plus d’un jour, dans les refuges on vous informe si à l’étape suivante il est difficile d’acheter de la nourriture. Il y a des sources le long de la route mais elles peuvent être salies par le bétail et certaines sont difficiles à trouver. Dans ce lien, nous fournissons des informations sur les sources d’eau potable : voir la liste. Il est conseillé d’emporter beaucoup d’eau, surtout dans la traversée du Canal de Berdún et dans la chaîne de montagnes de San Juan de la Peña où les villages sont éloignés les uns des autres et où, en été, il fait très chaud.

Kit de premiers secours

Il est conseillé de prendre de l’iode, des pansements en tissu, de la gaze stérile, des sparadraps, un laxatif et un antidiarrhéique, une crème anti-inflammatoire et une crème solaire. Il est essentiel d’avoir sur soi sa carte de sécurité sociale.

Canne à sucre

Aide à marcher et à optimiser l’effort, même si parfois cela semble gênant.

+ objets utiles

Lampe de poche. Un sac en plastique (avec des cordons pour le suspendre autour du cou) pour garder vos cartes à portée de main sans qu’elles se cassent ou se mouillent. Un cahier et un stylo pour prendre des notes. Il n’est pas conseillé de porter beaucoup d’argent sur soi et il est préférable d’utiliser des cartes. Briquet, petit couteau, papier toilette, mouchoirs, réveil, téléphone portable et chargeur. N’oubliez pas vos documents : carte d’identité, carte de sécurité sociale, carte de crédit et carte de pèlerin. Il peut être très utile de le transporter dans un sac banane afin de l’avoir toujours à portée de main.

Il est conseillé d’informer la famille ou les amis de l’idée de l’itinéraire et des numéros de téléphone des bureaux d’information pour les situations d’urgence. En cas d’accident, contactez le poste de garde civil le plus proche.

Sources de référence: Asociación de Amigos del Camino de Santiago de Jaca, Guía del Peregrino del Camino de Santiago por Aragón.(Guide du pèlerin du chemin de Saint-Jacques en Aragn).